Isabelle Simon
 
rue de Derrière 26410 Châtillon en Diois
tél. 04.75.21.11.95
adresse courriel : simonisa@wanadoo.fr

Plasticienne, auteur et illustratrice

Mon chemin artistique

« Je suis sûre que ma vocation d’artiste est née dans le jardin de mon enfance.

L’éveil à la nature, ma sensibilité à la beauté, le jeu, le pouvoir imaginatif et l’invention d’histoires sont nés dans ce jardin.

J’ai retrouvé cette joie de création enfantine et je peux désormais créer avec différents matériaux, éveiller les enfants à la pratique de l’art et leur raconter des histoires en mots et en images avec mes albums. »

 

En entrant aux Beaux Arts de Nice, Isabelle Simon veut être reporter

Portée par une grande curiosité des gens, elle part en reportage avec le Nikon de l’école, chargé d’Ektachrome.  Elle  prend des photos de personnes choisies et récolte leurs témoignages pour en faire des livres documentaires.

 

Pour obtenir le diplôme, il était demandé de pratiquer plusieurs techniques artistiques.

De là est née l’idée de représenter  l’Autre (  Sujet de diplôme) en argile et de le photographier en décor naturel.

Puis vinrent ses couples de retraités de 20cm de haut, photographiés sur la promenade des Anglais et ses baigneurs sur la plage ;

Jusqu’à ce jour, elle n’a jamais cessé de regarder les gens et de les représenter de cette manière naïve/ réaliste. Son jeu de mise en scène consiste à intégrer les personnages de telle manière qu’ils semblent vrais, elle crée un trouble en nous faisant croire qu’ils sont grandeur nature dans un décor réel.

En général, c’est drôle.

Ils sont touchants tous ces petits hommes et fragiles aussi.

Finalement cela parait encore plus intéressant de créer ses modèles que de photographier de vrais êtres humains, en tout cas, c’est plus créatif, cela crée une distance, une interprétation et c’est là que réside toute la poésie de son travail.

Elle voyage dans son imagination plutôt qu’à travers le monde.

 

« Ce qui étonne les passants qui me voient prendre des photos, c’est que je suis toujours allongée par terre, je me souviens d’un jour à Valence, une vieille dame s’est précipitée à mon secours car elle me croyait évanouie.

Lorsque j’ai photographié mes deux touristes au Trocadéro qui sont dans l’album Oh les amoureux, j’étais accroupie pour avoir l’effet de contre plongée et des files de vrais touristes défilaient derrière moi en se demandant ce que je faisais par terre avec mes petits touristes miniatures !

Une scène comique ! »

 

Diplôme en poche, elle frappe aux portes des rédactions avec son press-book de photos de personnages, tire les sonnettes des mairies, des conseils généraux, des centres culturels et pendant quinze ans, elle répond à des commandes d’illustrations.

Mais son rêve secret est de faire des livres, de raconter des histoires avec ses personnages.

 

« Je me souviens avoir rencontré la directrice de collection chez Gallimard jeunesse qui m’a fait beaucoup de compliments sur mon travail et qui m’a encouragée mais elle m’a dit que ce travail ne pouvait pas être pour enfants car c’était de la photographie ! »

Heureusement 10 ans plus tard, une porte s’est ouverte avec Olivier Douzou aux Editions du Rouergue. »

En 1994, Olivier Douzou imagine un album ( encore édité en 2016)  avec le travail d’Isabelle sur les sans-abri :  Les petits bonshommes sur le carreau qui est parmi les premiers  livres jeunesse du Rouergue. Cette maison d‘édition audacieuse  révolutionne le livre jeunesse et elle est heureuse de faire partie de cette nouvelle couvée.

 

Ensuite elle fait de belles rencontres et collabore avec Jean-Pierre Siméon pour La mouche qui lit  (éditions Rue du monde) François David  pour Oh ! les amoureux (éditions Sarbacane) et Rémi Courgeon pour Toujours debout (éditions l’initiale)

Puis Isabelle Simon écrit ses textes en créant : Le livre de cailloux  et Au Monde  (éditions Thierry Magnier )  qui évoque cette philosophie des peuples premiers : le monde ne leur appartient pas mais ils appartiennent au monde.

Auteure et illustratrice de : Il fait beau là-haut et  Dans l’ogre (éditions du Rouergue)

Ensuite est publié un livre plus ambitieux «  Petites déesses et petits dieux » (éditions Critères)

Premier livre sur le thème de la nature qui devient son principal centre d’intérêt.

Puis parait avec le même éditeur, un coffret « La vie c’est tout naturel »où elle raconte de petites histoires de vie avec des éléments naturels.

 

«  Aujourd’hui, je peux dire que tout s’est parfaitement orchestré : mon intérêt pour les enfants n’a fait que grandir et je sème de petites graines de poésie dans les consciences

J’écris, j’illustre et je partage la joie de créer en animant des ateliers. »

 

Passionnée d’images elle découvre en 2002, la pratique du collage qui ouvre les portes de son imaginaire.
Une source d’inspiration inépuisable se révèle à travers ce moyen d’expression.

Avec des fragments de photos découpées dans les revues puis avec ses propres photographies, elle recompose des tableaux poétiques qui plongent le spectateur dans un univers poétique et onirique.

Isabelle Simon peint des tableaux à l’acrylique sur bois d’après ses collages.

 

Elle expose régulièrement et anime des ateliers de collage pour adultes et enfants.

Etudes

Premier cycle d’études à l’Ecole d’Art de Cergy-Pontoise.
Deuxième cycle d’études à l'Ecole Nationale d'Art, d'Environnement et de Communication de Nice - département communication.
Diplôme national supérieur d’Expression Plastique, département communication, mention graphisme obtenu en 1982.

Parcours professionnel

A partir de 1986, je réponds à des commandes d’illustration pour la presse, les institutions et la publicité, avec mes modelages, mis en scène et photographiés.
En 1994, j’illustre mon premier livre jeunesse et je commence à animer des ateliers d’Arts Plastiques pour enfants et adultes.
En 2000, je découvre la technique du collage et j’organise des expositions de mes œuvres ; je réponds aussi à des commandes d’illustration avec cette technique.
Certains collages que je reproduis en grand format (peinture acrylique) sont exposés régulièrement.

Bibliographie


Isabelle Simon